Investir dans des PME tout en réduisant son ISF

La double rétribution du soutien aux entreprises
Françoise Paoletti

Challenges

Challenges

Challenges

27 avril 2017

Challenges présente dans un dossier les différentes solutions qui existent pour réduire son ISF tout en investissant dans des PME non cotées. FIP, FCPI, holdings, mandats : ces véhicules d’investissement permettent de soutenir de jeunes entreprises tout en bénéficiant d’une réduction sur l’ISF égale à 50 % de leur investissement.

Si la fiscalité avantageuse de ces produits reste le principal intérêt des investisseurs, il est aussi possible de réaliser de belles plus-values à terme. Quelques critères sont donc à prendre en considération lors de la sélection de ce produit, comme les frais de gestion qui sont plafonnés à 30 % depuis 2017. Mais, pour Marion Chapel-Massot, responsable de la gestion privée du Groupe Equance, les fonds créés en 2016 et commercialisés encore cette année « présentent l’avantage de n’être pas soumis aux nouvelles contraintes, et notamment l’interdiction d’investir dans la promotion immobilière, ce qui plaît à certains souscripteurs. » 

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre carte des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : " Nos représentations".

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.