Expatriés : que faire de sa résidence principale en France ?

Expatriation : Gérer ses biens immobiliers
Danièle Guinot

Le Figaro

Le Figaro

Le Figaro

22301
22 avril 2016
128

Dès lors que les expatriés détiennent un bien immobilier en France, ils sont taxés sur leurs revenus fonciers français (entre 20 et 45 % auxquels il faut ajouter les prélèvements sociaux (15,5 %))...

... Ces derniers avaient été supprimés un temps pour être à nouveau rétablis fin 2015 : « Nous avons intenté plusieurs procédures contre cette décision contredisant la Cour de justice européenne, qui les avait supprimés. Nous pensons que les prélèvements sociaux ne pourront être maintenus pour les non-résidents» explique Olivier Grenon-Andrieu, président d’Equance.

Il déconseille par ailleurs aux personnes souhaitant s’expatrier dans les années futures d’investir via des dispositifs de défiscalisation. En effet, ceux-ci peuvent s’interrompre « lorsque l’investisseur est à l’étranger, et il ne récupère pas les années perdues » justifie-t-il. 

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre page des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

 

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.