Bien être accompagné lors d’un investissement immobilier à l’étranger

Cinq précautions pour bien acheter à l’étranger
Sandra Mathorel
70624
25 juin
p.24

Si l’investissement immobilier à l’étranger peut être plus rentable ou plus intéressant fiscalement, quelques précautions restent à prendre avant de sauter le pas.

Chaque pays possédant ses propres spécificités, en fonction du pays d’investissement, les règles juridiques peuvent être différentes d’où la nécessité d’être accompagné lors d’une acquisition à l’étranger. « L’une des questions essentielles à se poser est : quel est le droit de propriété local ? » avertit Didier Bujon, directeur général du cabinet d’Equance, spécialisé dans la gestion de patrimoine internationale. « Par exemple, en Thaïlande, vous êtes propriétaire du bâti mais jamais du sol… Il y a donc une vraie démarche juridique à entreprendre en amont. » 

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre page des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.