Point sur les marchés financiers au 31/10/2018

Traditionnellement Octobre est le mois le plus volatil, et 2018 ne déroge pas à la règle, les principaux indices cédant entre 8 et 10% sur le mois (Cf tableaux)...

 Didier Bujon Directeur Général Equance Gestion Privée InternationalePar Didier Bujon, Directeur Général du Groupe Equance

 

 

 

 

Performances indicesIndices volatilité 

En effet depuis ces derniers jours nous assistons à un sell off (mouvement de vente massif, le second de l’année après celui du mois de janvier) qui peut être expliqué par :

  • Prise de bénéfices suite aux publications des résultats des entreprises
  • Manque de visibilité et resserrement monétaire à venir des banques centrales (hausse des taux par la Fed décembre 2019 et fin du QE par la BCE d’ici la fin de l’année

Une synthèse en 5 points de l’analyse de la situation boursière actuelle par notre conseil Fundesys :

  1. Notre compréhension de la situation actuelle est que la baisse globale des derniers jours sur les actions américaines vient essentiellement du « sentiment » car il n’y a pas de mauvaises nouvelles macro (ni sur l’activité ni sur l’inflation). Sur la micro il y a effectivement des profit warnings (sur sociétés cycliques surtout, puis hier Amazon et Google) mais la tendance générale sur les résultats du Q3 reste bonne avec des révisions globales à la hausse depuis fin septembre. Il faut néanmoins reconnaître que la guerre commerciale, sans avoir d’impacts tangibles pour le moment, est citée comme source d’inquiétude par de nombreuses entreprises qui publient, mais là encore cela semble concerner pour le moment essentiellement les sociétés avec une forte exposition à la Chine, surtout cycliques (auto, biens d’équipement) et moins les secteurs techno / santé /services.
  1. La situation italienne inquiète mais on a l’impression qu’elle commence à être dans les cours, sauf pour les banques.
  1. Techniquement les indices ont un potentiel de baisse de 5% sur le S&P 500 (2 580, plus bas de février 2018) et de 12% en Europe (ES 50 à 2 800, plus bas de 2016). Nous avons 50% de probabilité d’y aller, plus aux USA qu’en Europe, car chez nous les indices semblent avoir déjà encaissé beaucoup de mauvaises nouvelles. Si on pense que la correction actuelle provient davantage de la psychologie que de la dégradation actuelle des fondamentaux, alors on peut logiquement envisager un retournement haussier des indices boursiers (sur des considérations de valorisation surtout) avec des points d’entrée / de renforcement d’ici les élections américaines du 6 novembre ; ce mouvement pourrait durer jusqu’en décembre/janvier et faire rebondir les indices d’au moins 10% sur les actions européennes et émergentes, peut-être moins sur les Etats-Unis.
  1. De notre point de vue le risque principal des marchés n’est pas macro ou micro mais la contagion des turbulences actuelles à l’économie réelle par la baisse de la confiance, l’effet richesse négatif de la baisse des actions (USA surtout) et la remontée des spreads de crédit qui finira par affecter l’Etat italien, les entreprises et de plus en plus de pays émergents. De financiers, les problèmes deviendraient donc économiques, ce qui est plus grave car plus facilement auto-entretenus. Cette situation que certains décrivent comme leur scenario central pour 2019 ne paraît pas avoir de fondements maintenant mais elle pourrait se produire si les indices cassaient à la baisse les niveaux indiqués au point 3. Nous ne lui donnons que 15/20% de probabilité pour le moment et ce serait le signal d’une mise aux abris générale des portefeuilles.
  1. Nous établissons donc à 80/85% la probabilité d’un rebond de fin d’année selon le point 3. Pour le «jouer» à plein il faudra se repositionner sur les marchés et les fonds qui ont le plus baissé cette année (sauf les fonds small/mid caps); les investisseurs plus prudents devraient garder un mix équilibré entre ces fonds et les fonds actions défensifs.

Point de vue de CBP Quilvest :

« Nous pensons que les mouvements actuels deviennent excessifs et que les marchés sont proches d’une capitulation qui serait opportune pour un repositionnement. Quand nous voyons les bonnes publications de Microsoft qui aurait entrainé une hausse de 5 voire 10% dans un marché normal, ou celle de Total, largement au-dessus des attentes, et qui a perdu plus de 3% dans la foulée, ce sont de nets signaux de capitulation (…) »

« Quant à la publication d’Amazon, elle est au-dessus des attentes mais la guidance est plus timide, cela ne mérite pas une correction de 10% comme nous avons pu le voir en pré-marché, cela représente plutôt une opportunité d’achat (…) » 

« Pour résumer, nous restons attentistes dans ces marchés proches d’une capitulation et prêts à nous repositionner sur les Etats-Unis pour un rebond de fin d’année »

Voici les mouvements réalisés sur le FIC proposé par Equance* sur le mois :

Réduction de la poche Europe de 8.50% en vendant Digital Small Cap et Subsea (sur le rebond cette semaine ) et en vendant l’ETF Eurostoxx et Quilvest convertible la semaine dernière. Par conséquent il y a 16% de cash et 43% d’actions sur le FIC Euro, et 11% de cash sur le FIC USD sur lequel il y a eu la vente de Digital Small Cap (34% d’actions)

L’idée sous-jacente derrière ces ventes est de faire du cash pour un repositionnement sur les US suite à la forte volatilité que nous observons actuellement. Nous estimons que les Etats Unis restent le meilleur placement d’ici la fin de l’année, nous sommes attentistes pour le moment compte tenu des mouvements des derniers jours et attendons le bon timing pour le faire.

A titre de comparaison avec le FIC proposé par Equance* , voici l’exposition actions de certains fonds flexibles que nous avons en portefeuille :

  • M&G Dynamic Allocation :                        52% (en légère hausse suite à mouvement de l’équipe de gestion le 25/10/2018)
  • Tikehau Income Cross Assets :                 15% (en baisse par rapport au 30/09/2018 (25%))
  • Résilience :                                             47%
  • Covéa Profil Offensif :                              76% (en hausse par rapport au 30/09/2018 (67%))
  • Covéa Profil Dynamique :                         51% (stable par rapport au 30/09/2018 (52%))
  • Covéa Profil Equilibre :                             34% (stable par rapport au 30/09/2018 (35%))
  • Covéa Patrimoine :                                  31% (en légère baisse par rapport au 30/09/2018 (35%))
  • Sycomore Allocation Patrimoine :              19% (stable par rapport au 30/09/2018 (20%)) 
  • Sycomore Partners :                                38% (en légère baisse par rapport au 30/09/2018 (42%)) 

Nos équipes se tiennent à votre disposition pour vous conseiller. Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre page des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

______________

* Lire notre article sur le FIC proposé par Equance : Ouverture du Fonds Interne Collectif (FIC) luxembourgeois : Bénéficiez d’une gestion financière Institutionnelle

A lire aussi sur ce Blog notre article du 17/05/2018 : Volatilité des marchés actions : quelles alternatives pour s’en prémunir ?

** Source des tableaux : Auris Gestion Privée

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.