Tour d’horizon des investissements immobiliers en 2016

L’investissement immobilier a toujours le vent en poupe, et les taux de crédit historiquement bas y contribuent pour une très large part.

Voilà maintenant 2 ans que les taux de crédit, qui semblaient avoir atteint leur plancher,  ont littéralement dégringolé, attirant investisseurs, accédants et  primo accédants, dans le neuf comme dans l’ancien, collectif ou individuel.

Tous les secteurs de l’immobilier ont accusé une augmentation des ventes, dans un contexte de stagnation des prix et de baisse de taux d’emprunt.

Quels dispositifs d’investissement en vigueur en 2016 ?

C’est  encore le moment pour les investisseurs de se porter acquéreurs de biens  immobiliers destinés à la location : mais quel  statut fiscal choisir ?

Voici un tableau simplifié  des statuts et dispositifs  fiscaux des investissements accessibles en 2016 :

Derrière ces dispositifs  Equance sélectionne et vous propose un large panel de produits immobiliers, votre conseiller se tient à votre écoute pour vous faire des propositions adaptées.

En parallèle de ces propositions d’investissement immobilier, la « plateforme » de crédit  d’Equance vous accompagne  pour le choix d’un modèle financier optimum, avec le soutien inconditionnel de votre conseiller.

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre page des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

 

Fiscalité des revenus

Avantage fiscal

Eligible Non Résident

Soumis au plafonnement global des niches fiscales ³

Régime de droit commun avec ou sans déficit foncier ¹

Revenus Fonciers

Déduction des frais sur revenus fonciers puis sur revenu global à hauteur de 10 700 € selon nature des frais ²

OUI

NON

Pinel

Revenus Fonciers

Réduction impôts   12 à 21%

NON

OUI ³

Pinel Outre-Mer

Revenus Fonciers

Réduction impôts 23 à 32%

NON

OUI ³

Malraux

Revenus Fonciers

Réduction impôts 22 ou 30% selon secteur

NON

NON

Monument Historique

Revenus Fonciers

Déduction  des travaux et des intérêts d’emprunt sur le revenu global sans limitation

OUI

NON

Achat de la Nue-Propriété d’un bien

Pas de revenus pour le NP

aucun

OUI

NON

Location Meublée Non Professionnelle Classique

BIC

Amortissement de l’immobilier hors terrain et du mobilier

OUI

NON

Location Meublée Non Professionnelle Censi Bouvard

BIC

Réduction impôts 11% sur immobilier hors terrain hors mobilier

NON

OUI ³

Location Meublée Professionnelle

BIC

Amortissement de l’immobilier hors terrain et du mobilier . Imputation des frais sur revenu global, hors ISF selon conditions de résultat

OUI

NON

Girardin Logement

Revenus Fonciers

Réduction impôts 18 à 48%

NON

OUI ³

Girardin Industriel

Pas de revenus

Réduction impôts selon opérateur

NON

OUI

__________

¹ Ce régime peu connu sous ce nom « régime du droit commun » est en fait le régime fiscal qui encadre la mise en location d’un bien ancien ou neuf sans avantage fiscal particulier.

² Tout propriétaire d’un bien immobilier mis en location a la possibilité de déduire l’ensemble des frais et charges financières liés à la mise en location du bien, y compris les intérêts d’emprunt, cout de l’assurance du prêt, frais de dossier du crédit utilisé pour l’achat dudit bien, des revenus fonciers encaissés.

Il peut en outre déduire les charges non financières (travaux) du revenu global, sans dépasser un déficit de 10 700 € sur celui-ci. Le delta supérieur est reportable sur les revenus fonciers des années suivantes.

³ Depuis le 1er janvier 2013, les avantages fiscaux liés à certains investissements sont plafonnés.

Pour plus d’informations voir l’article du service public :  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31179 )

Le propriétaire-bailleur optant pour le statut de loueur en meublé a la possibilité de pratiquer pour ses biens meubles et immobiliers un système d’amortissement constant. Le propriétaire pourra ainsi déduire de ses revenus locatifs imposables la perte de valeur de son patrimoine immobilier hors foncier.

Cet amortissement est calculé selon des normes d’usure ou d’obsolescence relativement encadrées depuis 2006 (normes IFRS), et appliquées par les experts-comptables lors du bilan annuel.

La réduction d’impôts annule la possibilité d’amortissement du bien immobilier. Le mobilier quant à lui conserve son amortissement (entre 5 et 10 ans).

Pour en savoir plus vous pouvez nous contacter par email : contact@equance.com ou consulter notre page des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.