Expatriés à Singapour : comment bien préparer sa retraite ?

 Chaque année, de nombreux Français arrivent à Singapour. Destination privilégiée des expatriés, ils apprécient notamment la qualité de vie mais surtout la perspective de donner un bel élan à leur carrière professionnelle. En outre, les salaires généralement plus élevés, malgré le coût plus important de la vie, offrent de belles possibilités d’investissement. Toutefois, il est nécessaire pour les expatriés de bien penser à se protéger, en raison de l’absence de système de protection sociale (santé, retraite, etc.).

Par Jean-Charles Devin,

Consultant Equance à Singapour

 

Plateforme incontournable en Asie, Singapour accueille près de 12 000 expatriés français. Ville dynamique et attractive, elle attire surtout des trentenaires et des quarantenaires, très peu pressés de rentrer en France. Pour autant, même si les salaires locaux sont plus élevés, il n’y a ni système de retraite, ni de santé, d’où l’importance de se constituer très tôt un patrimoine.

Deux profils d’épargnants se côtoient à Singapour

Chaque année, de nombreux jeunes professionnels arrivent à Singapour pour tenter leur chance : ils ont entre 30 et 35 ans, une vision internationale et de hauts revenus. Pessimistes envers la France, ils n’ont pas l’intention de rentrer à court terme et ont l’envie de se constituer un patrimoine. Pour leur part, les quarantenaires, déjà détenteurs d’un patrimoine, cherchent à l’optimiser. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, de moins en moins de Français arrivent à Singapour avec un contrat d’expatrié. Aujourd’hui, de plus en plus d’expatriés ont des contrats locaux. En comparaison, leurs salaires sont bien plus élevés dans certains secteurs et la fiscalité plutôt faible, mais ils ne bénéficient pas de système de retraite, ni de santé. 

L’investissement immobilier en France, une stratégie patrimoniale intéressante

A Singapour, il est plus difficile pour les expatriés d’accéder à la propriété. En effet, outre les prix de l’immobilier excessivement élevés, l’acquéreur doit s’acquitter lors de l’achat, d’une taxe pouvant atteindre jusqu’à 18 % du prix du bien. Ainsi, de nombreux expatriés décident de placer différemment leur épargne. Pour développer et optimiser leur patrimoine, et grâce a l’accès au crédit, ils privilégient essentiellement des acquisitions dans l’immobilier de rendement en France, et plus particulièrement les SCPI ou de type LMNP (loueur meublé non professionnel). Rappelons également que ces investissements sont rendus particulièrement attractifs en raison des faibles taux d’intérêt actuels.

La plupart des expatriés sont issus des secteurs de l’industrie, de la finance et du conseil. Ceux qui ne souhaitent pas rentrer en France doivent se constituer une retraite car il n’y a pas de régime de protection sociale à Singapour. Mais de même, les professionnels qui prévoient un retour en France doivent anticiper et se prémunir pour compléter au mieux leurs futurs revenus.

 

Jean-Charles Devin - Consultant Equance à SingapourJean-Charles Devin, auparavant gérant de portefeuille à Luxembourg chez Orionis Management (2006-2010), puis Bellatrix Asset Management (2010-2013). Il devient consultant Equance pour Singapour en 2013.

Pour en savoir plus vous ou pour être mis en contact avec Jean-Charles Devin vous pouvez nous contacter par email : singapore@equance.com ou consulter notre carte des représentations pour être mis en contact avec le consultant le plus proche de chez vous : "Nos représentations".

Commenter l'article

Les commentaires publiés sur ce blog sont modérés selon la Charte de publication.
Pour toute question veuillez contacter la Rédaction.